أ Tango por favor إ hommage à Astor Piazzolla (2012)

Une guitare, un bandonéon… laissez-vous séduire par deux solistes d’exception dans l’univers Tango : Eric Franceries et Jérémy Vannereau.

A l’occasion du vingtième anniversaire de la mort d’Astor Piazzolla, ils vous raconteront en musique l’histoire du tango, accompagnés sur scène par des danseurs de l’association Tango de Soie. En seconde partie de programme, vingt musiciens du Sweet Orchestra  [in Lyon], dirigés par Gaétan Néel Darnas, se joindront au concert. Ils vous offriront, avec la complicité des deux solistes, le fameux Double concerto pour guitare et bandonéon d’Astor Piazzolla.

Le concert sera suivi d’une initiation de danse organisée par Tango de Soie. Vous vous laisserez enfin guider vers la très belle salle de bal de l’association pour une milonga, qui réunira tout le monde, danseur et novices autour d’une piste de danse et de rafraîchissements.

 Cet évènement est organisé au bénéfice de l’association lyonnaise ALBEC (Association régionale Léon Bérard pour les Enfants Cancéreux).

Programme :

17h00-18h30 : Concert avec Eric Franceries (guitare) et Jérémy Vannereau (bandonéon)
Accompagnés par le Sweet Orchestra [in Lyon] dirigé par Gaétan Néel Darnas
Et les tangeros de l’Association Tango de Soie
Lieu : Salle Sainte Hélène (Centre culturel St Marc), 10 rue Ste Hélène, 69002 Lyon (proche Bellecour)
Tarif : 16€ / 12€ (enfant, étudiant)
Billetterie : suivre le lien

18h30-19h30 : Initiation au tango
Organisée par l’association Tango de Soie
Lieu : Salle Sainte Hélène (Centre culturel St Marc), 10 rue Ste Hélène, 69002 Lyon (proche Bellecour)
Tarif : inclus dans le prix du billet
Inscription : suivre le lien

20h00-24h00 : Bal-Milonga
Organisé par l’association Tango de Soie
Restauration et rafraîchissements sur place
Lieu :  Tango de Soie, 41 rue Leynaud, 69001 Lyon (Métro Croix Paquet, en dessus de la place des Terreaux, plan)
Tarif : gratuit sur présentation du billet du concert. Sans billet : 5€

   Eric Franceries

Eric Franceries apparait comme l’un des plus talentueux guitaristes de sa génération. Son style, alliant virtuosité et rigueur, constitue un véritable régal pour les amateurs de cet instrument.

C’est à l’âge de huit ans que l’artiste a débuté son apprentissage de la musique, sous la tutelle de son père, Marc Franceries. Après avoir pendant un certain temps mené de front guitare et basson, il obtient une médaille d’or, au Conservatoire de Toulouse pour le premier, et au Conservatoire de Lyon pour le second.
C’est finalement à la guitare qu’il décide de consacrer sa carrière. Une voie dans laquelle son talent va pleinement s’épanouir.

A vingt ans, il remportera le Premier Prix du C.N.S.M. de Paris, dans la classe d’Alexandre Lagoya, puis plusieurs Concours Internationaux: Carpentras (1980), Sassari (1982), Radio-France (1983).

Il se produira régulièrement en concert aussi bien en Soliste qu’en Musique de Chambre, du Japon aux Etats Unis, en passant par tous les pays d’Europe. La liste de ses partenaires musicaux est plus qu’impressionnante, parmi eux, Claude Bolling, Jean Pierre Rampal, Simion Stanciu « Syrinx » , Guy Touvron, son père Marc Franceries, le bandonéoniste Albert Hamann, le guitariste José Maria Gallardo del Rey, le quatuor à cordes SATIE…

Professeur au Conservatoire de Villeurbanne, son expérience pédagogique l’a conduit à donner des masterclass dans le cadre de festivals de guitare et d’écoles de musique, en France, en Pologne, en Allemagne, au Danemark, en République Tchèque, en Bulgarie, à Singapour, aux USA…

   Jérémy Vannereau

Originaire de Savoie (73), il débute ses études musicales par l’accordéon avec Denis Croisonnier et les poursuit à l’Institut André Thépaz pendant plus de 12 ans. A l’age de 11 ans, sélectionné par Maurice Larcange, il entre dans l’équipe des petits prodiges. Il va alors côtoyer entre autres Eric Bouvelle, Domi Emorine, Sandra J, Aurélien Noël, J.M Sonnerat.

Il poursuit parallèlement ses études au conservatoire de Chambéry et de Marseille en classes d’écritures. Il est lauréat de nombreux prix avec félicitations du jury dans divers concours en catégorie supérieure dont l’UFFA (Union Fédérale Française de l’Accordéon), le prix FAIV (Franceurope Accordéon Instrument à Vent), le prix Marcel Azzola…

En 1996, il se passionne pour le bandonéon et en commence l’apprentissage. Il rencontre et collabore avec de nombreux musiciens argentins. Il entre alors rapidement dans plusieurs orchestres de tango au sein desquels on lui confie souvent les parties de solistes, notamment avec “Los Bandoneones”, le plus grand orchestre de tango d’Europe avec lequel il va tourner pendant plus de 5 ans et enregistrera plusieurs CD.

Il partagera également la scène avec Marcel Azzola et Lina Bossati, le maître Russe Alexander Skliarov, le quatuor à cordes de Lancy-Genève (Suisse), la troupe “The Voice of Naples” (Italie), la troupe de flamenco “Sin-Fronteras” (Espagne). Il est régulièrement invité en tant que soliste dans divers orchestres, comme l’orchestre philharmonique de l’Opéra du Caire et de la bibliothèque d’Alexandrie (Egypte), de Nice (France), l’orchestre à cordes de la Suisse Romande (Suisse), Sinfonietta (Paris-F), l’Espace de l’Art (Rouen-F), l’orchestre de chambre de Rolles (Suisse), d’Ukraine (Russie), l’orchestre international de Brastislava (Slovaquie), de Cannes (France), de Wroclaw (Pologne).

Il participera également à de nombreux festivals, croisières, enregistrements TV, radios, vidéos, CD, à de nombreux galas et tournées en France, Allemagne, Italie, Espagne, Slovaquie, Maroc, Egypte, Ukraine, Suisse, Etats-Unis, Belgique, Danemark, Pologne, Algérie, Grande Bretagne, Tunisie, …

Il continue une carrière internationale en solo ainsi qu’avec ses différentes formations à l’accordéon : Duo Czardas, Trio Czardas, Duo Rétro, Duo Arc-en-ciel, The Voice of Naples et au bandonéon : Duo Buenos Aires, Tango Nuevo, Los Tangueros, Tango Madame, …

   ALBEC

L’Association régionale Léon Bérard pour les Enfant Cancéreux a été créée le 14 novembre 1986 par des parents d’enfants soignés au Centre Léon Bérard. Il s’agit d’une association loi 1901 reconnue oeuvre de bienfaisance.
Elle a notamment pour buts :

  • d’apporter un soutien moral et psychologique à l’enfant malade et à sa famille pendant la maladie et les hospitalisations.
  • d’assurer l’accueil et l’hébergement des familles pendant l’hospitalisation dans un hôpital lyonnais, d’un enfant, d’un parent ou d’un proche à “la Maison des Parents” Bd Ambroise Paré, 5, rue des Artisans 69008 LYON. Cette Maison des Parents est la seule en France à être totalement indépendante. Elle est ouverte à tous et à tous les hôpitaux lyonnais.
  • d’aider les parents en difficulté financière.
  • de maintenir l’insertion scolaire en vue de préserver et de faciliter l’avenir socio-professionnel.
  • de participer aux classes vertes, à l’achat de matériel de confort, de matériel scolaire et de jeux.
  • d’améliorer le quotidien en pédiatrie et au service Stérile (petit équipement médical rendant plus supportables les traitements).
  • participer à la recherche clinique pédiatrique.
    Voir des exemples d’actions de l’ALBEC   –   Visiter le site de l’ALBEC   –   Faire un don à l’ALBEC 

   Tango de Soie

Autour d’une dizaine de personnes  seulement, l’association Tango de Soie a vu le jour en 1994, à l’initiative de Christophe et Elisabeth Apprill. Pierre Vidal-Naquet, président de 1996 à 2003, a accompagné sa première phase de fort développement, insufflant la dimension culturelle qui fait l’originalité de cette association consacrée au tango argentin et instaurant la reconnaissance de cette dernière au niveau lyonnais. Dans son intégralité, l’association a ensuite été renforcée au cours des présidences successives d’Esteban   Moreno, de 2003 à 2004, et de Christophe Bruel, de 2004 à aujourd’hui.

La danse et la musique sont au centre de l’activité de l’association, mais toutes les autres formes artistiques sont     mobilisées par Tango de Soie qui cherche ainsi à également faire connaître le tango par la littérature, l’histoire, les arts plastiques ou la photographie. En 2010, Tango de Soie comptait 600 adhérents, en 2011, plus de 700. Elle est ainsi devenue l’une des plus grosses associations de tango argentin de France. Un tel rassemblement est une marque de confiance et un soutien fort aux différents projets qui marquent son identité, mais il sous-entend aussi l’existence réelle d’une vie associative.

Parmi les nombreuses activités de   Tango de Soie, on peut citer :
• autour de la danse : cours, ateliers, master-class et bals, résidences d’artistes tels que Esteban Moreno et Diego   Riemer, création chorégraphique au travers du soutien à la compagnie de danse Union Tanguera, auteur       notamment des spectacles Effecto   Tango, Tango Vivo et Nuit Blanche.
• autour de la musique : invitations  d’orchestres pour des concerts et des bals, ateliers destinés aux musiciens désireux de découvrir l’univers du   tango, commandes auprès de compositeurs actuels de tango argentin,        résidence de musiciens.
• autour de la culture : expositions,  conférences, rencontres, colloques, cercle littéraire : El Cafetin.
Ainsi que des partenariats avec la Ville de Lyon, son Opéra et la Maison de la Danse.