أ Tango por favor إ hommage à Astor Piazzolla

Programme musical

17h00-18h30 : Concert avec Eric Franceries (guitare) et Jérémy Vannereau (bandonéon)
Accompagnés par le Sweet Orchestra [in Lyon] dirigé par Gaétan Néel Darnas
Et les tangeros de l’Association Tango de Soie
Lieu : Salle Sainte Hélène (Centre culturel St Marc), 10 rue Ste Hélène, 69002 Lyon (proche Bellecour)
Tarif : 16€ / 12€ (enfant, étudiant)
Billetterie : suivre le lien

18h30-19h30 : Initiation au tango
Organisée par l’association Tango de Soie
Lieu : Salle Sainte Hélène (Centre culturel St Marc), 10 rue Ste Hélène, 69002 Lyon (proche Bellecour)
Tarif : inclus dans le prix du billet
Inscription : suivre le lien

20h00-24h00 : Bal-Milonga
Organisé par l’association Tango de Soie
Restauration et rafraîchissements sur place
Lieu :  Tango de Soie, 41 rue Leynaud, 69001 Lyon (Métro Croix Paquet, en dessus de la place des Terreaux, plan)
Tarif : gratuit sur présentation du billet du concert. Sans billet : 5€

Avec :

Eric Franceries, Guitare
Gaétan Néel Darnas, Direction musicale
Jérémy Vannereau, Bandonéon

Une guitare, un bandonéon… laissez-vous séduire par deux solistes d’exception dans l’univers Tango : Eric Franceries et Jérémy Vannereau.

A l’occasion du vingtième anniversaire de la mort d’Astor Piazzolla, ils vous raconteront en musique l’histoire du tango, accompagnés sur scène par des danseurs de l’association Tango de Soie. En seconde partie de programme, vingt musiciens du Sweet Orchestra  [in Lyon], dirigés par Gaétan Néel Darnas, se joindront au concert. Ils vous offriront, avec la complicité des deux solistes, le fameux Double concerto pour guitare et bandonéon d’Astor Piazzolla.

Le concert sera suivi d’une initiation de danse organisée par Tango de Soie. Vous vous laisserez enfin guider vers la très belle salle de bal de l’association pour une milonga, qui réunira tout le monde, danseur et novices autour d’une piste de danse et de rafraîchissements.

Cet évènement est organisé au bénéfice de l’association lyonnaise ALBEC (Association régionale Léon Bérard pour les Enfants Cancéreux).

Les artistes

Eric Franceries

Guitare

Eric Franceries apparait comme l'un des plus talentueux guitaristes de sa génération. Son style, alliant virtuosité et rigueur, constitue un véritable régal pour les amateurs de cet instrument. C'est à l'âge de huit ans que l'artiste a débuté son apprentissage de la musique, sous la tutelle de son père, Marc Franceries. Après avoir pendant un certain temps mené de front guitare et basson, il obtient une médaille d'or, au Conservatoire de Toulouse pour le premier, et au Conservatoire de Lyon pour le second. C'est finalement à la guitare qu'il décide de consacrer sa carrière. Une voie dans laquelle son talent va pleinement s'épanouir. A vingt ans, il remportera le Premier Prix du C.N.S.M. de Paris, dans la classe d'Alexandre Lagoya, puis plusieurs Concours Internationaux: Carpentras (1980), Sassari (1982), Radio-France (1983). Il se produira régulièrement en concert aussi bien en Soliste qu'en Musique de Chambre, du Japon aux Etats Unis, en passant par tous les pays d'Europe. La liste de ses partenaires musicaux est plus qu'impressionnante, parmi eux, Claude Bolling, Jean Pierre Rampal, Simion Stanciu « Syrinx » , Guy Touvron, son père Marc Franceries, le bandonéoniste Albert Hamann, le guitariste José Maria Gallardo del Rey, le quatuor à cordes SATIE... Professeur au Conservatoire de Villeurbanne, son expérience pédagogique l'a conduit à donner des masterclass dans le cadre de festivals de guitare et d'écoles de musique, en France, en Pologne, en Allemagne, au Danemark, en République Tchèque, en Bulgarie, à Singapour, aux USA...


Gaétan Néel Darnas

Direction musicale

Issu d’une famille d’artistes lyonnais, Gaétan Néel Darnas commence l’apprentissage de la musique par l’étude du violon puis y ajoute le cor d’harmonie, mais aussi l’écriture, l’analyse, le contrepoint, l’histoire de la musique et la musique de chambre. Il se perfectionne en direction d’orchestre auprès de grands maîtres du domaine et au fil des années, ses expériences lui ont permis de jouer dans divers pays européens (Allemagne, Autriche, République Tchèque, Italie, Suisse, Espagne et Portugal) et en Chine. Il a créé le Sweet Orchestra en 2010, et a toujours à cœur de monter des programmes toujours plus ambitieux et originaux, mélangeant les genres, côtoyant de grands artistes nationaux, pour le plus grand plaisir des musiciens et du public.


Jérémy Vannereau

Bandonéon

Originaire de Savoie (73), il débute ses études musicales par l'accordéon avec Denis Croisonnier et les poursuit à l’Institut André Thépaz pendant plus de 12 ans. A l'age de 11 ans, sélectionné par Maurice Larcange, il entre dans l'équipe des petits prodiges. Il va alors côtoyer entre autres Eric Bouvelle, Domi Emorine, Sandra J, Aurélien Noël, J.M Sonnerat. Il poursuit parallèlement ses études au conservatoire de Chambéry et de Marseille en classes d'écritures. Il est lauréat de nombreux prix avec félicitations du jury dans divers concours en catégorie supérieure dont l'UFFA (Union Fédérale Française de l'Accordéon), le prix FAIV (Franceurope Accordéon Instrument à Vent), le prix Marcel Azzola... En 1996, il se passionne pour le bandonéon et en commence l'apprentissage. Il rencontre et collabore avec de nombreux musiciens argentins. Il entre alors rapidement dans plusieurs orchestres de tango au sein desquels on lui confie souvent les parties de solistes, notamment avec "Los Bandoneones", le plus grand orchestre de tango d'Europe avec lequel il va tourner pendant plus de 5 ans et enregistrera plusieurs CD. Il partagera également la scène avec Marcel Azzola et Lina Bossati, le maître Russe Alexander Skliarov, le quatuor à cordes de Lancy-Genève (Suisse), la troupe "The Voice of Naples" (Italie), la troupe de flamenco "Sin-Fronteras" (Espagne). Il est régulièrement invité en tant que soliste dans divers orchestres, comme l'orchestre philharmonique de l'Opéra du Caire et de la bibliothèque d'Alexandrie (Egypte), de Nice (France), l'orchestre à cordes de la Suisse Romande (Suisse), Sinfonietta (Paris-F), l'Espace de l'Art (Rouen-F), l'orchestre de chambre de Rolles (Suisse), d'Ukraine (Russie), l'orchestre international de Brastislava (Slovaquie), de Cannes (France), de Wroclaw (Pologne). Il participera également à de nombreux festivals, croisières, enregistrements TV, radios, vidéos, CD, à de nombreux galas et tournées en France, Allemagne, Italie, Espagne, Slovaquie, Maroc, Egypte, Ukraine, Suisse, Etats-Unis, Belgique, Danemark, Pologne, Algérie, Grande Bretagne, Tunisie, … Il continue une carrière internationale en solo ainsi qu’avec ses différentes formations à l’accordéon : Duo Czardas, Trio Czardas, Duo Rétro, Duo Arc-en-ciel, The Voice of Naples et au bandonéon : Duo Buenos Aires, Tango Nuevo, Los Tangueros, Tango Madame, …


En images

Crédit photo :

Ils ont aimé !

  1. Ecouter un concert de l'orchestre sweet orchestra ,c'est s'offrir un petit plaisir qui donne un grand moment de bonheur!!!
    cet hommage à Astor Piazzolla était encore une véritable réussite.
    Alors MERCI et BRAVO à vous tous,musiciens et organisateurs.
    nous attendons le prochain concert avec impatience!!!!
    Marie

  2. Très bon concert, qui donnerait envie d'en connâtre plus. Quant à l'initiation Tango: Quelle bonne idée!
    Mais, parcequ'il y a toujours un "Mais", vous n'y êtes pour rien, et je pense même que c'est justement parce l'idée était bonne: il reste une frustration, tout s'arrête au moment où l'on commence à se sentir presque à l'aise,... Alors, je dis : Bravo!

  3. Comme je l'ai dit à Eric Franceries que je vois à l'ENM, j'ai beaucoup aimé ce spectacle et cette formule. (A quand la même chose pour le flamenco??) Merci encore

  4. Merci, c'était très bien. La dimension conte, le sens de la musique exprimé par l'improvisation des danseurs et le visage des musiciens, le côté spectaculaire et riche de l'orchestre. L'idée de danser ensemble après était très bien aussi.

    C'était un dimanche où on a rêvé, puis partagé et rigolé ensemble. Merci sweet orchestra. Vous proposez une belle vision de la vie, du beau, et du vivre ensemble !

  5. J'ai beaucoup aimé les deux : très beau concert, de très grande qualité, bien accompagné par moments des
    deux danseurs, initiation au tango très agréable et sympa !

  6. Ce fut un excellent concert avec des artistes de très grande qualité, et un orchestre plein de vitalité et de
    générosité. Les oeuvres jouées étaient superbes. Bravo ! Avec tous nos remerciements pour votre action.
    On attend La Traviata avec impatience !

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram